Journée d'études "Le travail après la pandémie"

journée IRT.jpg

Evolutions des organisations et rôle des représentants du personnel

 

La DREETS Provence Alpes Côte d’Azur et l’Université d’Aix-Marseille collaborent depuis de nombreuses années pour améliorer les connaissances sur le monde du travail  et pour promouvoir  le dialogue social dans toutes ses dimensions. L’Institut Régional du Travail (IRT) est porteur à ce titre de plusieurs actions, en particulier des sessions d’informations et de sensibilisations des représentants du personnel dans les entreprises, visant à leur fournir les clés de compréhension et les outils nécessaires pour alimenter un dialogue social riche et dynamique.

L’IRT organise également, en lien avec la DREETS PACA, des journées d’étude à destination des membres des instances représentatives du personnel, des organisations syndicales, des chercheurs et acteurs de la prévention et du dialogue social en entreprise.

 

Le thème de la journée d’étude qui s’est tenue le 15 septembre 2022, au palais du Pharo à Marseille, portait sur le travail après la pandémie et les évolutions des organisations et du rôle des représentant/es du personnel dans cette période post-COVID.

 

De nombreux intervenants universitaires (sociologues, psychologue du travail, économistes, juristes…) sont intervenus pour éclairer ces thèmes et une table ronde réunissant des représentants syndicaux, représentants de direction d’entreprises et de consultants a permis d’illustrer et/ou de préciser, avec des cas concrets, les exposés précédents.

 

Si les débats n’ont pas permis de conclure avec certitude laquelle des différentes scénarii d’évolution du travail se réalisera, ils ont néanmoins permis de décrire avec beaucoup de précisions les impacts que la crise sanitaire et le télétravail ont pu avoir sur les collectifs de travail. Il est clair que l’utilisation des nouvelles technologies de communication est entrée définitivement dans les habitudes de travail ; mais il apparait également que 60% des travailleurs ne sont pas concernés par le télétravail, même si leur activité quotidienne a été percutée par la crise de façon durable. Les débats ont révélé également que les organisations dysfonctionnelles avant la crise avaient peu de chance de devenir performantes durant et après la crise, et que par contre les collectifs de travail qui avaient intégrés des facteurs de réussite (échanges sur le travail, intégration du dialogue social, préoccupations santé/sécurité…) avaient mieux surmontées les difficultés de la crise sanitaire. Le rôle des représentants du personnel et des organisations syndicales est à ce titre essentiel, les débats ayant mis en lumière la nécessité pour eux de se saisir pleinement des nouveaux outils à leur disposition (numériques notamment) et  des thèmes de négociation liés aux préoccupations des salariés (pouvoir d’achat, rémunérations, conditions de travail, santé au travail, formations…) pour ancrer pleinement leur rôle dans les entreprises et les branches. La prise en compte d’autres enjeux sociétaux (crise démocratique, engagement social, crise environnementale) a aussi été évoqué.

 

La richesse des débats qui ont eu lieu appelle à la poursuite de la collaboration DREETS/IRT en faveur des actions d’information et de sensibilisation des représentants du personnel et organisations syndicales, au regard des enjeux de dialogue social et de négociation collective qui se profilent dans les mois et années  venir.

 

Les actes de cette journée d’étude sont disponibles sur le site de l’IRT https://irt.univ-amu.fr/journee-detude-travail-apres-pandemie.

Aucun commentaire