Le travail isolé

Le travail isolé

Le travail isolé n’est pas un phénomène nouveau et existe depuis longtemps dans de nombreuses activités. Ce dossier de prévention a pour but d’apprendre à détecter une situation de travail isolé et d’en réduire les risques induits

Présentation

De plus en plus de travailleurs se retrouvent en situation d’isolement suite à l’apparition de nouvelles méthodes de travail : horaires atypiques, automatisation, sous-traitance... Cependant, le travail isolé est souvent mal identifié, peu évalué et les moyens de prévention mis en place sont insuffisants.  

Un travailleur est considéré comme isolé s’il se trouve hors de vue et hors de portée de voix des autres personnes, même à proximité géographique.

C’est pourquoi la notion d’Isolement doit s’entendre tant en matière d’implantation du poste, que d’environnement, d’organisation ou d’horaires. 

Le Code du travail ne définit pas le travail isolé. Néanmoins, l’obligation de sécurité vis-à-vis des travailleurs implique le repérage des situations d’isolement et leurs conséquences éventuelles dans l’évaluation des risques. Si l’élimination de l’isolement n’est pas possible, il est fondamental de prendre des mesures de prévention adéquates.

Qui est concerné ?

Quelques exemples de situations de travail isolé :

  • livreur et transporteur,
  • travailleur à domicile,
  • personnel de dépannage et de maintenance,
  • gardien et veilleur,
  • petit commerce de proximité,
  • personnel seul dans l’entreprise en fin de journée. 

Le travail isolé, un risque en soi ?

L’isolement n’est pas un risque en soi. Cependant, il multiplie les contraintes de travail et rend plus difficile le secours du travailleur en cas d’accident.

La notion de travail isolé dépend de plusieurs facteurs : l’entreprise, l’environnement de travail, l’organisation du travail. 

C’est pourquoi chacune des situations de travail doit faire l’objet d’une analyse particulière pour permettre la mise en place de mesures de prévention adaptées.

Les risques peuvent être de :

  • nature physique, l’isolement rallonge le délai d’intervention des secours en cas de survenue d’un accident,…
  • nature psychologique : une baisse de vigilance,…

En bref : Risques présentés par la situation de travail + isolement = création de nouveaux risques, notamment par la prise de risque individuelle. 

Les questions « de base » à se poser en cas de travailleur isolé :

  • est-il visible directement par quelqu’un ?
  • peut-il entrer facilement en communication avec quelqu’un ?
  • est-il rapidement localisable ?
  • exerce-t-il une activité à risque ? dans une zone dangereuse ?

Les questions à se poser pour éviter un accident :

  • comment se déroule l’activité à ce poste (qui, quand et comment) ?
  • quel est le profil du travailleur isolé (son âge, son expérience, sa formation) ?
  • quelles contraintes implique la tâche (caractéristiques du lieu de travail, distance géographique, moyens de communication, durée de l’isolement) ?
  • des contacts avec des produits ou des équipements dangereux sont-ils possibles (quelles sont la nature des risques et les conditions de sécurité requises) ?
  • que se passe-t-il en cas d’incident (déclenchement et organisation des secours en cas d’accident, assistance technique) ?

Pour répondre à ces questions, le guide « travail isolé » du Master IS PRNT est là pour vous aider. 

Mesures 0rganisationnelles, Techniques et Humaines :

Organisationnel :

  • procédures pour les travaux effectués de manière isolée,
  • affichage des consignes d’urgence dans les endroits isolés,
  • limitation le temps d’isolement d’une personne,
  • travail à plusieurs chaque fois que possible,
  • gardiennage et/ou rondes de sécurité.

Technique :

  • équipements ou installations conformes et bien entretenus,
  • postes téléphoniques à tous les endroits nécessaires,
  • moyen d’alerte : téléphones portables, DATI, ...,
  • installation de boutons d’appel d’urgence dans les zones dangereuses.

Humain :

  • personnel sensibilisé,
  • vigilance particulière lors de travaux dangereux,
  • personnel en nombre suffisant.