Les risques du conducteur poids lourds

Les risques poids lourds
" Conduire est aussi un risque à évaluer. "

Cette fiche présente synthétiquement les risques, les bases réglementaires et les mesures de prévention liés à l’activité des chauffeurs poids lourds étudiés dans le dossier ci-dessous :

Définitions 

Le conducteur poids lourd assure la conduite d'un véhicule d'un PTAC >3,5 t pour le transport de marchandises. On peut classer la conduite poids lourd selon :

  • La distance parcourue : transports locaux, régionaux, nationaux et internationaux.
  • Le type de véhicule ou de produits transportés.
  • La catégorie du véhicule (véhicule de plus de 3,5 t à 7,5 t, véhicule > 7,5 t, ensemble des véhicules pouvant aller jusqu'à 44 t avec remorque dans le cadre d’un convoi exceptionnel).

Les risques encourus

RISQUES PHYSIQUES
  • Accidents de la route de toute nature
  • Manutentions manuelles lors des opérations de chargement et de déchargement
  • Travail en hauteur (suivant type de camion)
  • Postures statiques prolongées
  • Vibrations
RISQUES SENSORIELS
  • Bruit ( intérieur cabine et extérieur )
  • Astreinte visuelle
  • Exposition au froid ( camions frigorifiques )
RISQUES CANCERIGENES, MUTAGENES, REPROTOXIQUES

Contact avec les produits transportés ( collecte des ordures ménagères…) et lors des traversées de certaines zones

RISQUES CHIMIQUES
  • Gaz d'échappement
  • Pollution atmosphérique
  • Nature des produits transportés
RISQUES BIOLOGIQUES

Contact avec les produits transportés et lors des traversées de certaines zones

CHARGE MENTALE
  • Prise d'informations permanente
  • Vigilance continue
  • Contraintes psychologiques (délais ...)
RISQUES ORGANISATIONNELS
  • Travail de nuit, horaires irréguliers
  • Manger et dormir dans le camion
  • Travail isolé (en conduite et en pause)
AUTRES RISQUES
  • Agressions

Conséquences pour la santé

Accidents du travail

  • Accidents de la route de tous types
  • Chutes de hauteur (citerne, remorque…)
  • Lésions chevilles (montée/descente cabine)
  • Accidents de manutention (coups, heurts, lombalgies …)

Maladies professionnelles

Tableau 97 : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par les vibrations de basses et moyennes fréquences

Tableau 98 : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes

Et toute autre affection due à la conséquence directe de l'exposition du chauffeur à un risque physique, chimique ou biologique faisant l’objet d’un  des tableaux des maladies professionnelles.

Surveillance médicale 

Les conducteurs poids lourds sont soumis, comme tous les salariés, à une visite médicale effectuée par le Service de Santé au Travail de l’entreprise, dont la périodicité varie en fonction des risques. Ils sont soumis en plus, à une visite médicale d'aptitude pour le permis de conduire organisée par la préfecture de police dont la périodicité est de 5 ans jusqu'à 60 ans, puis de 2 ans après 60 ans.

Les réglementations, recommandations et normes 

Voir travail encadré d’étudiants (chapitre 11)

Les mesures à mettre en place 

MESURES SUR LE PLAN TECHNIQUE

  • Choix de l’ergonomie du véhicule ( cabine suspendue, siège suspendu,  accessibilité de la cabine, chauffage, climatisation,…).
  • Entretien régulier du véhicule, carnet de route.
  • Equipements de protection collective (dessus de citerne, quai, fosse,…)
  • Equipements de protection individuelle (EPI) en cas d’arrêt sur la route et en fonction de certaines activités (casque, gants,…)

MESURES SUR LE PLAN ORGANISATIONNEL

  • Fiche de route tenant compte du respect de la réglementation des temps de conduite et des temps de repos.
  • Choix des itinéraires, des heures de circulation- Réévaluer les plannings en cas de surcharge de travail due aux attentes chez le client, itinéraire dévié, …

MESURES SUR LE PLAN HUMAIN

Formations et informations générales :

  • Formations et informations sur les règles hygiéno-diététiques et problèmes d’addictions
  • FIMO (Formation Initiale Minimale Obligatoire) 
  • FCO (Formation Continue Obligatoire) 

Formations et informations spécifiques :

  • ADR (Formation transport de matières dangereuses)
  • Circulation sur les pistes des aéroports.

Et, sur le plan personnel que peut faire le chauffeur ?

La particularité de la route est qu’il y a les risques provoqués par les autres, mais aussi  ceux  engendrés par son propre comportement au volant.

Face à certaines habitudes :
- écarts avec le code de la route
- usage du téléphone portable
- braver les intempéries et autres

- somnolence au volant
- baisse de vigilance après les repas

S’efforcer de :
- respecter le code de la route
- éviter de téléphoner en conduisant
- informer la hiérarchie en cas de graves intempéries ou autres imprévus
- prendre régulièrement des pauses
- prendre des repas légers et sans alcool

Face à un problème de santé :
- baisse faculté visuelle, auditive…
- maladies et prise de médicaments

- troubles et symptômes divers

Consulter le médecin du travail pour :
- porter les corrections appropriées
- connaître les contre-indications à la conduite
- le lui signaler sans attendre

* Rappels 

  • L’employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. Ces mesures comprennent : des actions de prévention, d’information, ainsi que la mise en place d’une organisation et de moyens adaptés.
  • L’employeur évalue les risques pour la santé et la sécurité des travailleurs et transcrit et met à jour dans un document unique les résultats de cette évaluation.

 Les membres du CHSCT (ou lorsqu’il n’existe pas les délégués du personnel) doivent :

  • être consulté avant toute décision d’aménagement important modifiant les conditions de santé et de sécurité ou les conditions de travail ;
  • être associés sur les actions de formations à la sécurité ;
  • avoir accès au document unique d’évaluation des risques.

Date de dernière mise à jour : 2009